Les Femmes Savantes ou Molière, l’Apéro Rock

>> Dossier de diffusion [pdf] <<

Résumé

Henriette et Clitandre s’aiment et souhaitent se marier. Mais ils doivent faire face au refus de Philaminte, la mère d’Henriette, qui a un autre gendre en tête : le charismatique Trissotin, rockeur à la mode aux ambitions obscures… Et c’était sans compter sur l’opposition des autres femmes savantes : Armande, l’ex- de Clitandre, et Bélise, la tante excentrique qui s’est persuadée que le jeune homme la désire en secret. Ce n’est pas Chrysale, le patriarche bienveillant mais peu enclin à contrarier sa femme, qui va secourir nos deux amoureux… Seule Ariste pourrait bien empêcher le désastre, mais il faut agir vite : le mariage arrangé approche !

Note d’intention

Repasser Molière à la sauce sixties et y ajouter du rock’n’roll, voilà notre postulat de base. Notre interprétation part ensuite d’une simple question : les revendications des femmes savantes prêtent-elles vraiment à rire ? Dans le contexte des années 60 et du féminisme seconde vague, leurs envies de liberté, d’éducation et d’émancipation sont-elles vraiment ridicules ? Sans prendre tout à fait leur parti, la mise en scène propose d’explorer les contradictions des personnages, le bien-fondé des buts qu’ils poursuivent et leur humanité.

Distribution

Jeu, musique et chant : Adeline Arénas, Robert Benz, Sindy Carray, Ariane Charalambos, Maïté Cussey, Alix Debiaune, Philippe Gérard, Claire Martin, Ulysse Mineo, Alexandre Monfort, Lisa Romestant

Mise en Scène : Maïté Cussey

En images
***
 
Ils en parlent

Le Progrès – 27 octobre 2014

Le Progres 27-10-14

Publicités